Image Bandeau Accueil

François PLISSON

François PLISSON Né le 24 septembre 1961 à Paris.

François Plisson a dès son enfance trois passions : la Peinture, la Sculpture et la Musique.

A partir de 1979, il se consacre à la peinture qu'il va explorer sous différentes facettes : Le Fantastique, la peinture animalière, la peinture “Custom”, Matte-paintings pour le cinéma.

En 1983, il entre à l'École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris mais s'oriente dès 1985 vers la BD.

En 1987, c'est la publication de la série TRISTAN en collaboration avec Hélène Cornen, scénariste. Sept albums suivront Aux Éditions DARGAUD.

De 1993 à 1998, il participe à plusieurs collectifs dont “Pour un monde meilleur”, dédié aux victimes de l'ex-Yougoslavie aux Édition AGORMA / Genève.“ Animaux sous bulles” édité par le festival de BD de Solliès-Ville pour reboiser les forêts victimes d'incendies. “Uderzo croqué par ses amis”, chez Soleil. “Chirac dans tous ses états”,“Le Père Noël dans tous ses états”. “c’est fou le foot sans les règles” aux Édition Ifrane/Pictoris Studio.

En 1994, avec Alain Duverne, le sculpteur marionnettiste des “Marionnettes de l’Info”, il participe à la réalisation d'un film marionnettes.

François Plisson se fait remarquer à cette époque par ses talents de sculpteur puisqu'en 1997, il réalise pour la ville de Mériel le modelage du visage de Jean Gabin en plâtre, puis en résine et bronze pour le Musée JEAN GABIN.

En outre, il crée les trophées 3D en bronze et résine des prix remis aux auteurs de plusieurs festivals de BD : Les TRISTAN D'OR réalisés d'après un dessin de Mohamed Aouamri. le BONONIA D'OR”, trophée du festival BD de Boulogne-sur-mer sur un dessin de Caza. “Les LOANES SLOANES D'OR” d'après le dessin de Philippe Druillet pour le Salon BD de Cagnes-sur Mer. La sculpture du prix “RENE GOSCINNY”, bronze commandé par Anne Goscinny, remis tous les ans lors du Salon International d'Angoulème pour le meilleur premier scénario. Enfin, “LES MUSES D'OR”, création originale pour le Salon de BD d'Antibe-Juan-Les-Pins.

Mais le dessinateur François Plisson ne laisse pourtant pas de côté la BD. En parallèle du 7ème TRISTAN qui sort chez DARGAUD en 1995, il démarre chez Soleil LA TARTARE, une nouvelle série avec Hélène Cornen. Puis, TAANOKI avec deux albums chez Casterman en collaboration avec la romancière Jéromine Pasteur en 1999.

En 1996, Franz, devenu un ami lui écrit un scénario sur mesure. Le premier western gaulois “AKARAD”. le premier tome : “L'homme qui devînt loup” sort en 2003 chez Nucléa2 après 7 ans de gestation.

Après avoir reçu le prix de “La Nuit des Jeunes Créateurs” de la Ville de Brest en 1987, il est nominé cette même année avec le premier TRISTAN pour le meilleur premier album à Angoulême.

Récemment, en 2002, François Plisson à reçu le prix “coup de coeur” pour l’ensemble de ses productions lors du Festival International de la Bande Dessinée d'Ajaccio.

Source : © François PLISSON