Image Bandeau Accueil

Vincent HENIN

Vincent HENIN Je suis né un beau dimanche de mai, le 20 pour être exact, à Etterbeek (Bruxelles). En 1979. Je suis du signe du Taureau pour ceux qui s'intéressent à l'astrologie.
Après un bref séjour à Bruxelles, je grandis dans la belle région du Brabant Wallon, à une vingtaine de kilomètres au Sud de la capitale belge.

C'est dans les villes d'Ottignies et de Louvain-la-Neuve que je passe le plus clair de mon temps. Je fréquente dès l'âge de 13 ans les cours de BD au Musée de la BD (où je donnerai des cours d'été un peu plus tard) animés par Jean-François Di Giorgio (Munro, Shane, Samouraï, Mygala...). Ensuite, celui-ci me demande de joindre un groupe plus fort à Waterloo, à l'Espace Bernier. C'est au sein de cet atelier que je rencontrerai Frédéric Genêt, Frédéric Ronsyn et Cédric Van Erweghe (alias Hervan) que je présenterai à Jacques Martin des années plus tard. C'est aussi avec les membres de cet atelier, qu'en 1997, je réalise la plus grande planche de BD du monde (le record est sans doute battu depuis lors mais ça reste quand même un exploit). Une expérience inoubliable consignée au Guinness Book des records !

Après une scolarité classique au Lycée Martin V de Louvain-la-Neuve, je rencontre l'épouse de Jacques Martin lors d'une dégustation de vin. Bacchus fit son effet et j'obtins un rendez-vous avec le grand maître Martin. Celui-ci me proposa alors de l'aider pour divers petits travaux : couleurs, décors, lettrages... Après ces quelques mois de rodage, le Maître me demande de reprendre un projet tombé à l'eau quelques années plus tôt : Les Voyages d'Alix - Carthage. Je venais alors de fêter mes 19 printemps. Un vrai challenge !

Vinrent ensuite d'autres albums : Jérusalem, Pétra et Lutèce. J'ai eu la chance de collaborer également avec Christophe Simon sur de nombreux projets :l'odyssée d'Alix (1), l'odyssée d'Alix (2), Orion - Le Pharaon, Lefranc - La Colonne.

Ce n'est pas un mensonge de dire que la BD ne nourrit pas toujours son homme. Surtout avec presque 4000 nouveautés publiées par an, ce n'est pas toujours évident de sortir de la masse. Malgré les bons chiffres de mes bouquins et le Prix De l'Avenir 2002 décerné par La Chambre Belge des Experts en Bande Dessinée que je reçois pour la BD Jérusalem, je décide en septembre 2003 de reprendre des études. C'était une manière d'assurer mon avenir mais aussi, l'envie d'élargir mes horizons me taraudait. J'étudie donc l'infographie à l'Institut Saint Luc de Bruxelles (Saint Gilles) duquel je ressort en 2006 avec un graduat en Infographie-Arts visuels et de l'espace. J'ai eu la chance de réaliser dans le cadre de ces études quelques sites internet pour divers clients : Le peintre Eric Migom (qui est devenu un ami), le Festival International de BD de Bruxelles-Ganshoren (le site fût acheté mais ils n'ont pas jugé nécessaire que je fasse les mises à jours, préférant les faire eux-mêmes sans rien connaître au Webdesign, donc je ne suis pas responsable des bugs éventuels) et le site de l'Institut Saint Stanislas (ils ont préféré finalement garder leur ancien site qui est très moche -il faut appeler un chat un chat !- donc la version que vous pouvez voir est simplement le projet final).

J'aimerais, comme beaucoup d'artistes, voler de mes propres ailes : créer mon personnage et mon univers. Je m'y attelle avec le personnage de Roger Roger. Bon bougre à l'allure maladroite, ce héros au grand coeur est accompagné au long de ses " non-aventures " du débonnaire Capitaine à la retraite Kirk. Reste plus qu'à trouver l'éditeur qui voudra de cet anti-héros pataud.

Source : © Vincent HENIN

Galerie

Vincent HENIN Vincent HENIN