Image Bandeau Accueil

Baloo

Baloo Je suis né le 15 janvier 1963 à Haine Saint Paul dans le Hainaut belge et attrape le virus de la bande dessinée dès 4 ans, en lisant Tintin !

Un virus fort agréable car je garde de très bons souvenirs de mes maladies d'enfance : les grands de mon quartier me prêtaient alors des piles de livres qui garnissaient le pied de mon lit jusqu'à ma guérison (qui intervenait rarement avant le bas de la pile !).

Après mes humanités (secondaires) faites au Lycée Warocqué et à l'Athenée Provincial du Centre à Morlanwelz (ça s'appelait comme ça à l'époque), j'entre à l'École Normale, et deviens instit. Peu de temps après, je suis allé boire de l'eau de Cologne pendant huit longs mois: j'ai fait mon service militaire à Weiden (Cologne) au 4ttr. J'ai commencé comme candidat sous-off et ai terminé simple soldat (j'ai jamais trop aimé l'autorité). J'avais demandé un poste en rapport avec mon métier d'instit, je me suis retrouvé poseur de lignes (pas compris le rapport). Après ma démobilisation, je n'ai pas trouvé d'emploi d'instit (à l'époque des nouvelles réformes ont tout bouleversé, et, comme la plupart des mes anciens condisciples, j'ai dû me reorienter). J'ai effectué quelques remplacements inintéressants puis ai intègré un centre de formation professionnelle où je donnais cours à des adultes.

Parallèlement, à mon boulot, je suis les cours du soir de bande dessinée dispensés par Antonio Cossu, Gérard Goffaux et Philippe Foerster. C'est là que je rencontre Jurg, Ludo Borecki (les Schtroumpfs), Alain Henriet, Eco, Toshy et que, en compagnie d'autres élèves et de nos professeurs, nous montons une petite structure d'édition qui possède son propre journal, Brazil. Cette expérience, si elle ne dure pas, me permet cependant d'aborder les différentes facettes de l'édition.

Avant tout dessinateur, j'aime beaucoup écrire pour mes copains. C'est ainsi qu'une courte histoire dessinée par Henriet voit le jour, sorte de galop d'essai où se trouvent les caractéristiques de la série John Doe : un décalage entre l'humour du scénario et le dessin réaliste !

Notre entourage l'apprécie immédiatement et nous encourage à réaliser quelque chose de plus conséquent ! C'est ainsi que nous nous lançons dans une première mouture de John Doe : un comic N&B de 30 pages tiré à 600 exemplaires. Elle remporte un certain succès auprès du public, dont Olivier Vatine, à qui nous montrons nos planches lors d'un festival.

Après une tentative avortée de créer une série de SF (qui semblait alors intéresser Soleil), nous décidons d'étoffer le récit de notre polar afin de le proposer aux grands éditeurs. Une Pizza à l'oeil, course-poursuite surréaliste d'un tueur après une pizza, voit ainsi le jour aux éditions Delcourt, chapeautée par Olivier Vatine et le label Série B !

J'ai écrit de nombreux gags de Schtroumpfs puis réalisé des albums jeunesse pour les éditions Petit à Petit, "Pourquoi la girafe a-t-elle un si long cou ?", "pourquoi le lion est-il le roi des animaux ?" tous deux sur des textes de Kenza qui avait douze ans lorsqu'elle a écrit « pq la girafe.. ». Autre livre pour enfants illustré: "pagaille dans la savane" texte de Nanou (également chez Petit à Petit).

Mon premier album « cartonné couleur » , "La mission infernale" est sorti en avril 2003 (également chez Petit à Petit), la suite "Panique dans la brousse", quant à elle est sortie en mai 2004. J'ai aussi dessiné une histoire pour les collectifs des chansons de Higelin et de Claude François, Nino Ferrer, les p'tits enfants de l'école Coluche, et les contes africains chez le même éditeur. Depuis, j'ai signé deux trilogies chez Emmanuel Proust en tant que scénariste avec Jürg, "Les couzes", c'est un "road comix" (et non pas movie!) déjanté et "Las chicas" avec Jipi Kalonji, un western a féminin. En 2004, j'ai assisté Marc Wasterlain sur une bd publicitaire (Mission Caraïbes - Fiat Belgique).

Dans mes projets en tant que scénariste, j'ai aussi un collectif d'histoires courtes. J'ai réalisé également des strips animaliers (l'Echo de la brousse) pour une revue jeunesse qui a depuis cessé d'exister, Toutalire.

Je fais également actuellement les couleurs d'une nouvelle série de Marc Wasterlain, "les Pixels" (un épisode de 44 pages paru, ainsi que deux de 12 et un de 10 pages, à paraître bientôt) J'ai également scénarisé une courte de 5 pages pour Bruno Bessadi, une parodie de Zorn et Dirna qui a été" publiée dans Lanfeust Mag, ainsi que dans la première édition du tome 4 de Zorn & Dirna chez Soleil.

Dans Pif Gadget, nous avons publié avec Blatte au dessin, Usagi aux couleurs et moi au scénario des histoires courtes de Kid Cassonade, une série jeunesse. Malheureusement, il semblerait que cette série ne s'adresse pas au public de Pif mais à un public plus jeune, donc pour l'instant, on ne sait pas si les deux derniers épisodes verront le jour... Avec Blatte et Usagi, nous avions déjà travaillé ensemble dans Spirou pour des histoires courtes de pirates il y a quelques temps ? Mon actualité la plus récente est une participation à un collectif suisse de BD, bienvenue au Locle, dans lequel j'ai fait deux pages. J'ai également un nouvel éditeur jeunesse, Delphi, chez qui j'ai réalisé seul trois livres: la bourde des trois clowns et deux tomes de Ptidragon, dont je dois commencer bientôt le troisième.

Je viens d'envoyer chez Pif Gadget les 8 premières pages de gags de Fatman (mon vieux perso que j'animais dans Brazil il y a quinze ans). J'attends une réponse. A la rentrée, à priori, je colorierais du "Agatha Christie" pour les éditions Proust.

Source : © Baloo