Image Bandeau Accueil

Didier CONRAD

Didier CONRAD En 1974, à 14 ans , Didier Conrad publie sa première bd dans Spirou dans la rubrique 'Carte Blanche'. Il fera encore deux autres cartes blanches avant de rencontrer Yann (n°1950).

En 1978 Conrad débute officiellement dans Spirou avec la série Jason(scénario Mythic alias Smit Le Bénédicte.

De 1979 à 1982, Yann & Conrad font des ravages dans le journal de Spirou. Ils y font l'animation du journal et provoquent l'animosité de leurs collègues. En même temps ils lancent une série qui va révolutionner la bd franco-belge : Les Innommables.
En 1982, étant virés chez Dupuis, le duo continue de collaborer, pour Glénat.

Dans l' année de la Bande Dessinée 1982/83 paraissent 2 planches dans lesquelles ils répondent à des questions de José-Louis Bocquet. Pour Circus, ils recréent la série Bob Marone avec Lucie.

A partir de 1984, Conrad continue de réaliser des BD diverses, seul ou avec Commenge : une histoire courte pour le numéro Circus Hors série en février 84 ("La Copie")et une planche pour un (A Suivre) Hors série ("Androgyne"). Il publie encore le récit délirant "La machine écarlate" avec une nouvelle héroïne, Tatum, qu'on ne reverra cependant pas.

En 1985 paraît l'Avatar, chez Bédéfil. Cette histoire préfigure le double album chez Dupuis : Le Piège Malais.

Après cette tentative de réaliser une grande aventure pour un public adulte, Conrad crée enfin une série tout public : Donito, publié dans Spirou. A part ça, Conrad a dessiné les deux albums de Kid Lucky, parus sous le pseudonyme Pearce aux éditions Lucky Productions. Il a également réalisé des strips pour le magazine Marseil BD.

Depuis 1993, Yann & Conrad ont repris leurs héros fétiches, chez Dargaud cette fois-ci.

Actuellement, Conrad vit aux Etats-Unis. Il y a travaillé aux studios de dessins animés de Steven Spielberg, Dreamworks, pour lequel il a animé un personnage du film "The road to Eldorado".

En 1999, une nouvelle BD de Pearce et Léturgie a vu le jour dans les pages du mensuel Bodoï: "Cotton Kid".

Il finit le troisième cycle des Innommables. Ne voulant pas immédiatement faire un quatrième cycle, il se lance dans le spin-off 'Tigresse blanche', dans le même décor, mais mettant plus en valeur l'héroine féminine.

Récemment il surprend en créant 'Raj', une histoire des Indes coloniales, dans le style de la ligne claire.

Source : © Didier CONRAD