Image Bandeau Accueil

Loïc DAUVILLIER

Loïc DAUVILLIER Loïc Dauvillier est avant tout un passionné du livre.

Son parcours commence en qualité de lecteur à la bibliothèque municipale de Mouy (60). Il y découvre Petzi, Johan et Pirlouit, Tintin, Asterix et Obélix , Chlorophylle… et un milliard de merveilles. Sa carte de bibliothèque, c'est plus important que sa carte d'identité. C'est son passeport à lui mais ça... Il ne le sait pas encore.

Il arrive un âge (23 ans) où l'on se demande d'où viennent les bébés.
Si Loïc Dauvillier n'échappe pas à cette question, il y en a une qui l'intéresse tout autant.
Il se demande d'où viennent les livres ?
La réponse est aussi merveilleuse que celle concernant les bébés : les livres sont réalisés par des humains... Waw !

Un jour, il lui est donné de rencontrer un auteur... Puis un autre... Puis un autre.
Loïc Dauvillier discute avec ce beau monde. Il passe de très bons moments... Jusqu'au jour où deux auteurs lui disent : « tu vas monter ta boite d’édition ! ».
Comme Loïc Dauvillier aime jouer à « pas capable de... », il se lance dans l'aventure.
En 1996, il crée les éditions Charrette. Sans s'en rendre compte, Loïc Dauvillier est devenu éditeur. Quelques années plus tard, un auteur lui lance « pas cap' d'écrire un scénario de bande dessinée ! » Comme Loïc Dauvillier aime toujours jouer à « pas capable de... », il se jette sur son clavier. Mince, sans s'en rendre compte, Loïc est devenu un auteur.

Lui qui voulait savoir comment naissent les livres, maintenant, il le sait.

Se souvenant des bandes dessinées de son enfance, Loïc écrit naturellement des histoires pour la jeunesse. Cela donne : La petite Famille, Mon copain secret, L'enfant cachée, Myrmidon, Monsieur Lapin...

Comme Loïc est devenu un adulte, il écrit aussi pour les grands : Inès, Ce qu'il en reste, La boucherie...

Des histoires, il aime en inventer... Mais il aime également en lire. Il y a toujours un livre pas loin de sa main. Naturellement, il prend plaisir à les transformer en bande dessinée, comme Falaises (Olivier Adam), Olivier Twist (Dickens) ou L’attentat (Khadra)...

Aujourd’hui, il vit en Gironde. Il a ses passeports à la médiathèque de Saint Loubès, Carbon-Blanc et Bordeaux. Il continue de jouer avec ses amis.

La dernière fois, on lui a dit « Hé ! Loïc ! Pas cap' de faire un dessin animé... »

Source : © Loïc DAUVILLIER

Galerie

Loïc DAUVILLIER