Image Bandeau Accueil

Presse

"François Boucq ce matin au Salon du livre : Le numérique demande une écriture spécifique"

La Voix du Nord, 6 février 2010

Huit jours après le Festival d'Angoulême, c'est La Couture qui est ce week-end la capitale de la Bande dessinée. Questions à François Boucq, parrain de la trentième édition d'un Salon du livre faisant la part belle au neuvième art.

François Boucq ce matin au Salon du livre : Le numérique demande une écriture spécifique

Comment concevez-vous ce rôle de parrain ?
Le terme de parrain est un peu rigolo mais je suis heureux d'avoir été invité par ce salon auquel j'étais venu il y a quelques années. J'y retrouverai des créateurs de la BD. Il y en a quelques-uns qui viennent me voir. J'ai moi-même été accueilli lorsque j'ai débuté. Je trouve normal de rendre la pareille aux jeunes d'aujourd’hui. Je le fais d'ailleurs lors d'une rencontre dont nous avons pris l'habitude une fois par mois dans un bistrot de Lille.

Tiendrez-vous un stand personnel au salon ?
Hélas, je ne serai présent que ce samedi. Je dois partir à Mexico, une ville où j'avais déjà eu l'occasion d’exposer. J'y avais travaillé sur la thématique des guerisseurs et des thérapies marginales. Le Mexique est un pays que j'adore. J'y ai pas mal d'amis. La BD y est très différente de la nôtre. Elle est proche de celle qui se vendait chez nous dans les gares dans les années cinquante et soixante, sur un papier bon marché. En outre, le Mexique est très marqué par l'influence américaine.

Le Festival d'Angoulême a été marqué par l'émergence de la BD numérique. Comment voyez-vous son avenir ?
La BD est conditionnée par un format, proche du format 21/27. Le fait que l'on raconte une histoire en image et que l'on puisse mettre environ 25 images par pages. Au-delà, l'oeil sature. C'est le support qui a généré ce rythme. Le numérique demande une écriture spécifique. Adapter à la toile la BD telle qu'elle est jusqu'ici serait un peu stupide. On va utiliser ce nouveau média mais ce ne sera plus la même écriture.

▶ Salon du livre et de la BD, aujourd'hui et demain, salle polyvalente, La Couture. De 10h à 19h. Entrée libre.