Image Bandeau Accueil

Presse

"Armentières: les artistes de la Lucarne traquent la beauté des monstres"

La Voix du Nord, 27 octobre 2014, Catherine QUETELARD

Lire l'article en ligne sur le Site de La Voix du Nord

D'ici ou de Bailleul, onze artistes exposaient, ce week-end, sculptures et peintures inspirées des phénomènes de foire du film « Freaks ». Un prix spécial pour la mise en scène !

Armentières: les artistes de la Lucarne traquent la beauté des monstres

Olivier Chavaete, chapeau melon, costume noir et sourire énigmatique, entrouvre le rideau violet. Bienvenue chez les monstres à la salle Carnot revisitée façon cirque ! Une excellente idée de mise en scène invitant à la découverte spectaculaire des oeuvres bien mises en lumière, créant des surprises visuelles et une atmosphère étrange. Une déambulation astucieuse ménageait des recoins dans cette grande salle sans charme difficile à occuper artistiquement.

La dramatisation d'un thème inquiétant en lui-même a trouvé son inspiration dans le film en noir et blanc, Freaks, présentant des phénomènes de foire. Une autre Lucarne, celle d'écrivains, avait eu cette idée en photos. Ici elle était déclinée en formes plastiques diverses.

Message de tolérance

Chacun a son univers et ses matières. Ferrailles chez Jean-Pierre Lefrançois, auteur d'un ensemble de « gospelles » amusant. Papier pour Olivier Chavaete, créateur de portraits, avec de vrais dentiers. Papier aussi pour les robes d'Aurélie. Terre chez Anne-Sophie Gilloen. Latex pour Baptiste Delefortrie. Huile en grand format chez Jean-Michel Dutillie.

Les monstres ne sont pas là par hasard : la Lucarne délivre un message de tolérance, d'accueil de l'autre, même différent. Une corne pousse sur un front d'homme, une forme s'échappe d'une chaise. Cette galerie éphémère s'est refermée dimanche soir. Vivement une nouvelle expo de la Lucarne qui sait vraiment nous surprendre !